[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Entretien de la fertilité : Résultats et publications

Les engrais verts sont une pratique d’avenir en viticulture. Pour vous accompagner dans le choix des espèces la Chambre d’Agriculture de la Gironde met à disposition les avantages et les limites des espèces phares.

Il existe 3 types de chlorose ferrique. Les symptômes sont identiques. Les facteurs qui concourent à leur apparition sont différents. Il est nécessaire de bien les identifier pour pouvoir gérer cette carence.

Du fait de son rôle majeur dans le fonctionnement de la vigne et de ses effets importants sur la qualité des raisins, la gestion de l’azote revêt un aspect capital dans la maîtrise quantitative et qualitative des raisins.

Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable à toute fertilisation de la vigne.

Les apports exogènes raisonnés en matière organique permettent de conserver ou d’améliorer le "patrimoine sol" en évitant son appauvrissement.

La recherche d’un développement optimal de la vigne passe par la prise en compte du triptyque sol - plante - atmosphère. Les apports de matières organiques et d’amendements basiques sont à raisonner avant tout autre apport de fertilisant car ils sont à la base de l’alimentation de la vigne.

Le compactage est la diminution de la porosité du sol. Il induit un mauvais fonctionnement du sol. Le décompactage et le sous solage sont des pratiques à maîtriser pour préserver et optimiser son potentiel terroir.

Le manque ou l’excès d’un oligoélément peut être à l’origine d’accidents physiologiques préjudiciables à la qualité et à la quantité de récolte ou à la pérennité des ceps.