[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Alt’Fongi Biocontrôle

Résultats et publications

Responsable : Séverine DUPIN et Nicolas AVELINE (CA 33 - IFV)

Echéance : 31 décembre 2020

Les produits de biocontrôle ont des modes d’action différents des produits conventionnels et plus partiels. Largement plébiscités par le grand public et les politiques, ils restent difficiles à prendre en main par les viticulteurs. De ce fait, des travaux ont été réalisés pour les intégrer efficacement dans une stratégie globale de protection au vignoble, dans le contexte spécifique bordelais.

Des règles de décision ont été développées pour définir quelle quantité de produit associer aux produits de biocontrôle.
Dans le cadre de la lutte contre le mildiou, la quantité de cuivre est pilotée en fonction de la climatologie et du risque. Pour l’oïdium, une application de soufre est réalisée si des symptômes sont détectés. Pour le botrytis, les produits sont employés seuls.

Suite à ces 3 années de travaux, de premières références techniques ressortent :

  • Pour lutter contre le mildiou, les phosphites et l’huile essentielle d’orange douce ont permis de réduire la quantité de cuivre appliquée tout en conservant une protection équivalente à une référence cuprique.
  • Dans le cas de l’oïdium, le bicarbonate de potassium et l’huile essentielle d’orange douce se sont révélés aussi efficaces seuls toute la saison que des applications de soufre aux mêmes dates.
Pour en savoir plus :
Tâches d'oïdium sur la face inférieure d'une feuille de vigne (ChAgri33)
Botrytis cinerea, pourriture grise, sur grappe de raisin (ChAgri33)
Visite d'essais - 16 juillet 2019 (ChAgri33)

Publié le : 4 juin 2018

Premiers symptômes de mildiou sur la face supérieure d'une feuille de vigne (ChAgri33)