[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Evaluation d’agents de lutte biologique contre botrytis cinerea

Résultats et publications

Responsable : Nicolas AVELINE et Séverine DUPIN (CA 33 - IFV)

La pourriture grise, due au champignon Botrytis cinerea, est une maladie problématique pour la production de raisin de cuve ou de table. La pression sociétale, environnementale et réglementaire pousse aujourd’hui à essayer d’éviter les produits phytopharmaceutiques de synthèse. Dans ce contexte, des Agents de Lutte de Biologique (ALB) ont été testés.

Cette étude a permis d’évaluer et comparer (1) l’efficacité d’une nouvelle ALB développée à l’INRA de Bordeaux (S38) et celle d’ALB disponibles sur le marché en temps que produits de biocontrôle. Des essais ont été menés pendant 3 saisons sur un total de 10 parcelles. Les applications ont été réalisées à des stades phénologiques clefs ou à des périodes de risque important de développement de la pourriture grise selon (modèle basé sur un indice de risque de développement). Les différents ALB ont été comparés grâce à des évaluations de la fréquence et de l’intensité du champignon au plus proche de la vendange. 

La bactérie S38 a permis de réduire de 35 à 60% l’intensité de botrytis à la récolte vis-à-vis d’un témoin non traité. Comparativement, les produits du commerce ont obtenu des efficacités entre 21 et 58%. Pour les meilleurs produits, les efficacités ont été constantes sur les 3 années.

Les résultats confirment l’intérêt d’ALB pour lutter contre la pourriture grise dans le sud-ouest de la France et mettent en avant le potentiel du nouvel ALB proposé par l’INRA. 

Publié le : 12 février 2019

Baie botrytisée © Vinopôle