[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Alt’Fongi Biocontrôle

Projets en cours

Responsable : Séverine DUPIN et Nicolas AVELINE (CA 33 - IFV)

Echéance : 31 décembre 2020

Les produits de biocontrôle ont des modes d’action différents des produits conventionnels et plus partiels. Largement plébiscités par le grand public et les politiques, ils restent difficiles à prendre en main par les viticulteurs. De ce fait, des travaux sont nécessaires pour les intégrer efficacement dans une stratégie globale de protection au vignoble. C’est dans cet objectif que nous commençons trois années d’expérimentation en Gironde.

Nous travaillons sur 3 plateformes expérimentales. En 2018, chaque plateforme permet d’adresser le problème d’une seule des trois maladies visées : mildiou, oïdium ou botrytis. Deux plateformes sont menées au lycée viticole de Libourne-Montagne et une plateforme est menée  chez un viticulteur à Rauzan. Nous utilisons des produits déjà homologués ou qui le seront d’ici 1 ou 2 ans. Nous travaillons sur des règles de décision prenant en compte l’état sanitaire du feuillage et des grappes ainsi que le climat pour décider : 

  • Pour le mildiou, à chaque traitement, si nous pouvons nous permettre de mettre le produit de biocontrôle seul ou associé avec un fongicide de contact
  • Pour l’oïdium, à partir de quand une protection combinée biocontrôle et soufre devient nécessaire
  • Pour le botrytis, en créant des stratégies exclusivement biocontrôle, quand déclencher un traitement en fonction de l’évolution du climat (modèle INRA post véraison)

Présentation du Biocontrôle :
Essais et protocole (2 Mo)
Résultats (1,2 Mo)

>> page du projet Réseau RAIN

Pour en savoir plus :
Tâches d'oïdium sur la face inférieure d'une feuille de vigne (ChAgri33)
Botrytis cinerea, pourriture grise, sur grappe de raisin (ChAgri33)
Visite d'essais - 16 juillet 2019 (ChAgri33)

Publié le : 4 juin 2018

Premiers symptômes de mildiou sur la face supérieure d'une feuille de vigne (ChAgri33)