[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Impact qualitatif du mildiou

Résultats et publications

Responsable : Davidou Ludivine - Jean-Christophe Crachereau (Chambre d'Agriculture de la Gironde)

L'étude présentée a pour objectif d'étudier l'incidence du mildiou en faciès Rot Brun sur les caractéristiques analytiques et organoleptiques des vins rouges de Bordeaux, et de déterminer des seuils de tolérance. Pour y répondre, 3 années d'expérimentation sous agrément COFRAC BPE (Bonnes Pratiques d'Expérimentation) dans notre centre expérimental de Blanquefort, certifié ISO 9001, ont été nécessaires.
Ces essais montrent très nettement l’impact qualitatif très préjudiciable du mildiou. Les attaques tardives de mildiou entraînant un faciès Rot Brun modifient à la fois l’arôme et le goût du vin. L’étude montre un début d’altération dès 2 % mais sans conséquence au niveau des préférences et peu perceptible par des dégustateurs isolés. A partir de 5 % d’intensité d'attaque, le caractère défectueux n’est pas encore perçu mais la qualité du vin se dégrade nettement, amenant un début de rejet pour les dégustateurs les plus sensibles. Il serait donc fortement recommandé de ne pas dépasser ce seuil.

Pour en savoir plus :

Publié le : 22 juin 2011

Mildiou sur grappes - Faciès Rot Brun (L. Davidou ChAgri33)