[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Suivi des effets non intentionnels des pratiques agricoles sur l'environnement

Projets en cours

Responsable : Rémi Jacquemain (EPLEFPA Bordeaux-Gironde)

Dans le cadre de l’axe 5 du plan Ecophyto 2018 « Renforcer les réseaux de surveillance des bio-agresseurs et des effets indésirables de l’utilisation des pesticides », des réseaux de Surveillance Biologique du Territoire se sont déployés dès 2009 en région.

Dans un premier temps, les efforts se sont concentrés sur le premier objectif de la surveillance biologique du territoire, l’épidémiosurveillance, ce qui a conduit en Aquitaine à la mise en place d’un réseau fonctionnel d’acteurs et de parcelles permettant d’évaluer depuis 2010 l’état sanitaire des cultures de la région, et de transmettre cette information notamment pour la rédaction des Bulletins de Santé du Végétal.

En 2012, ce dispositif est élargi au suivi des effets non intentionnels des pratiques agricoles sur l’environnement. Douze parcelles viticoles sont intégrées au réseau en Aquitaine, dont une sur chacune des trois exploitations de l’EPLEFPA Bordeaux Gironde. Plus largement, ce nouveau réseau s’appuie sur ceux déjà existants de l’épidémiosurveillance et  des Fermes DEPHYEcophyto. Sur ces parcelles, 4 indicateurs sont évalués : oiseaux des zones agricoles, flore de bord de champs, populations de lombrics en zone agricole, coléoptères de bord de champs.

Localisation de l'expérimentation :

Les protocoles de suivi des ENI sont mis en oeuvre sur une parcelle de chacune des trois exploitations de l'EPLEFPA Bordeaux Gironde (Château La Tour Blanche, Château Grand Baril et Château Dillon).
En tout, douze parcelles viticoles sont suivies en Aquitaine.

Financeurs :
Coléoptère. Photo © Rémi Jacquemain/EPLEFPA Bordeaux Gironde
Coquelicot. Photo © Rémi Jacquemain/EPLEFPA Bordeaux Gironde
Lombric. Photo © Maxime Christen/ChAgri 33

Publié le : 1 août 2012

Mésange charbonnière. Photo © Rémi Jacquemain/EPLEFPA Bordeaux Gironde