[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Les maladies du bois : une affaire toujours aussi complexe…

Résultats et publications

Responsable : Alexandre DAVY (Institut Français de la Vigne et du Vin)

La biologie et les voies de contamination par E. Lata sont relativement bien connues, mais ce n’est pas le cas pour le reste de la communauté fongique associée aux pathologies de l’Esca et du BDA.  Depuis l’interdiction de l’arsénite de sodium en 2001 les méthodes de lutte sont essentiellement d’ordres prophylactiques. L’objectif des observations dont les résultats sont présentés ici est de mieux comprendre la fluctuation des symptômes foliaires d’une année à l’autre, en étudiant en particulier l’influence des interventions du viticulteur et de la climatologie. Une notation hebdomadaire des symptômes (début juin à fin août), menée en 2004, 2005 et 2006, a permis de montrer que plus de la moitié des ceps de la parcelle avaient exprimé au moins une fois des symptômes. Ceci laisse supposer que la quasi-totalité des souches ont été infectées par les agents de ces maladies. L’étude a également permis de montrer (pour cette parcelle) une corrélation entre l’expression des symptômes et la pluviométrie de l’année.

Pour en savoir plus :
Symptômes d'Esca sur Sauvignon blanc (IFV - Larignon)
Coupe transversale d'un cep, avec nécroses sectorielles (IFV - Maussire)

Publié le : 19 janvier 2007

Symptômes de BDA sur Sauvignon blanc (IFV - Larignon)