[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Viticulture bio : Résultats et publications

Le projet Vitinnobio a permis de découvrir des méthodes innovantes chez des viticulteurs biologiques. Une évaluation en profondeur de certaines de ces techniques est en cours.

Il existe actuellement 3 produits de bio-contrôle homologués contre Botrytis cinerea en viticulture biologique. L’objectif de cet essai est d’évaluer leur efficacité  dans des stratégies de lutte contre la pourriture grise de la vigne.

La kaolinite calcinée comme moyen de lutte alternative contre la cicadelle verte.

L’objectif de cette fiche est de présenter les principes et les techniques sur lesquels repose la viticulture biologique, tout particulièrement l’importance de la gestion de la fertilité des sols et de la biodiversité. Par ailleurs, des travaux en cours sur l’élaboration de règles en matière de vinification biologique sont brièvement présentés. Co-écrit avec Monique JONIS (ITAB).

Le statut des PNPP, défini officiellement en juin 2009 par décret, regroupe les préparations simples à base d’éléments naturels utilisés en agriculture (exemple purin d’ortie). Les PNPP représentent peut être une des solutions pour réduire le recours aux intrants phytosanitaires, notamment en viticulture biologique.

Dans le cadre de l’appel à projet de la Région Aquitaine, le Vinopôle et ses partenaires ont déposé un projet de Réseau Aquitain sur l’étude de la Viticulture Biologique. 

Que l’on soit en viticulture biologique ou en conventionnel, le cuivre est utilisé par l’immense majorité des viticulteurs. L’objectif de ces essais était de comparer la résistance au lessivage des différentes formes de cuivre présentes sur le marché.

Les Chambres d’Agriculture de Gironde et du Rhône réalisent depuis 2009, selon un protocole commun, des expérimentations évaluant des stratégies pour lutter contre le mildiou afin de répondre à de nombreuses questions que se posent les viticulteurs en AB.