[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Partager la page

Protection du vignoble

Chrysope (JC Crachereau - ChAgri33)
Chrysope (JC Crachereau - ChAgri33)

La maîtrise des intrants demeure, malgré d'importants progrès réalisés ces dernières décennies, un des enjeux majeurs auxquels l'agriculteur doit faire face dans les années à venir. Plusieurs pistes s'offrent aux viticulteurs.

L'orientation vers des modes de production intégrée

 Les progrès informatiques ont permis des améliorations notables dans la mise au point de nombreux outils d'aide à la décision de traitement tels que les modes de comportements agronomiques ou l'intégration de variations climatiques. Les améliorations à venir concernent maintenant : 

  • Les techniques de précision (variables climatiques et zonage de la biomasse), insuffisamment accessibles en temps réel à l'utilisateur ou connues avec un maillage beaucoup trop lâche.
  • Le développement des outils d'aide à la décision (modèles épidémiologiques, réseaux d'observations, bulletins techniques...) pour réduire considérablement le nombre de traitements.
  • L'adaptation de la dose de matière active déposée lors des traitements au risque épidémiologique, au développement du végétal et à la performance du pulvérisateur. C'est le projet OPTIDOSE®.
  • L'adaptation et le transfert des processus opérationnels de décision de traitement à l'échelle de la parecelle et de l'exploitation. C'est le processus Mildium.
  • L'amélioration de la qualité de la pulvérisation.

L'utilisation de produits alternatifs à la lutte chimique

Les produits dits "alternatifs", souvent d'origine naturelle, doivent présenter un profil moins nocif pour l'environnement et la santé. Ce terme regroupe de nombreux produits très divers par leur nature et leur mode d'action. On dispose de très peu de références sur l'utilisation concrète de ces produits. De nombreuses questions restent posées sur le mode d’action, la connaissance des propriétés intrinsèques des produits, leur efficacité et les conditions d’utilisation (doses, positionnement, type d’application…). Les viticulteurs, très demandeurs de ce genre de produits, ont besoin plus que jamais de savoir quand et comment les employer pendant la saison pour assurer néanmoins une bonne protection de leurs vignes.

La protection phytosanitaire en agriculture biologique

Un des thèmes prioritaires de l'expérimentation sur l'agriculture biologique est l'étude d’alternatives au cuivre, qui ne se basent pas sur l’utilisation de produits chimiques, afin de maîtriser le développement du Mildiou, de l’Oïdium, et d’un spectre de maladies variées présentes sous notre climat océanique. Les pistes de travail à creuser sur ce thème  sont notamment l'évaluation de l'efficacité de doses réduites de cuivre de différentes spécialités cupriques et l'utilisation de produits alternatifs.

Pulvérisation photo EPLEFPA
Pulvérisation (AR - EPLEFPA)